Conseils pour lever des fonds

Love Money, fonds d’amorçage, concours, prêts d’honneur, mais aussi préparation du pitch, rédaction du business-plan… Toutes les clés pour comprendre les business-angels !

Être un bon Business-Angel

Sélectionner ses dossiers, investir à plusieurs, mettre à profit la législation, gérer la relation avec l’entrepreneur… La boite à outil du business-angel !

L'univers de la création d'entreprise et des startups

Livres, événements, incubateurs, ressources en ligne, formation… Ce qu’il ne faut pas louper sur l’entrepreneuriat en France et ailleurs !

Témoignages de business-angels et d'entrepreneurs

Ils racontent comment ils ont vécu leur levée de fonds et partagent anecdotes, réussites, échecs… sans langue de bois !

Toute l'actualité des business-angels

Réseaux de B.A., événements, législation, news en tout genre… ne loupez plus rien sur les business-angels !

Accueil » L'univers de la création d'entreprise et des startups

Business-Angel et Venture Capital : quelles différences ?

Mis en ligne par Guilhem Bertholet le Thursday, 17 December 2009Un seul Commentaire
Business-Angel et Venture Capital : quelles différences ?

Une question revient fréquemment parmi les entrepreneurs envisageant, pour la première fois, une levée de fonds : dois-je aller voir des business-angels, des fonds d’amorçage, des fonds de capital-risque ?

Voici un début de réponse… n’hésitez pas à apporter vos ajouts en commentaire !

Un business angel :

  • Investit son argent personnel
  • Sur des montants relativements petits : de 5K€ à 100K€, parfois jusqu’à 300K€ pour les plus gros
  • Intervient très tôt, parfois avant le premier euro de CA
  • En général une personne qui a bien réussi professionnellement, cadre dirigeant ou entrepreneur
  • Veut un retour financier, mais prend plus l’aventure comme un loisir, une passion
  • A envie d’aider à construire une belle aventure business et humaine

En résumé, il s’agit d’une personne qui a réussi, qui a envie d’aider d’autres à réussir, et qui s’offre un loisir qui nous semble un peu cher à nous :)

Un venture capitalist, lui :

  • Investit l’argent des autres, via un fond
  • Sur de plus gros montants, rarement moins de 500K€ pour les plus petits, l’addition pouvant aisément monter à 3 ou 4 millions pour un premier tour
  • A un stade plus avancé, avec déjà du CA, une équipe solide, et lorsque la taille du marché a été validée
  • Souhaite un gros retour sur investissement : il veut de belles réussites, qu’il puisse revendre au minimum 10 fois la mise pour payer pour toutes les startups de son portefeuille qui n’exploseront pas
  • Très concerné par la “sortie”, se protègera en conséquence dans le pacte d’actionnaires et poussera à trouver une solution au bout de 5 à 6 années
  • Peut parfois paraître froid et distant, n’hésite pas à taper du poing sur la table, clairement moins dans l’empathie que le business-angels.

Résumé : professionnel de l’investissement, gère beaucoup d’argent et en souhaite encore davantage, pour qui votre entreprise est tout sauf un loisir (hormis le fait que si vous marchez bien, il partira plus loin en vacances avec son bonus !)

Un commentaire »

  • Businessangel s'est exprimé ainsi :

    Une bonne introduction

Prenez la parole et participez à la discussion !

Merci d'ajouter votre commentaire ci-dessous. Vous pouvez aussi suivre ces commentaires via RSS.

Soyez sympa, respectueux, smart, et tout et tout. Bon esprit, quoi.

Si vous êtes super doué, vous pouvez aussi utiliser ces tags:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Nous sommes tellement en pointe qu'on peut même utiliser son Gravatar ici. Si vous aussi vous en voulez un, foncez vers Gravatar.